Lettre à Charlie

Pour Charlie et la liberté de la presse

mediathique

Cher Charlie

Vous étiez habitués aux menaces de mort. Vos locaux avaient été injustement plastiqués en 2011. Quoi qu’il advienne, vous étiez attaché aux principes de liberté que vous faisiez vivre dans vos dessins. Vous n’êtes plus parmi nous, mais vos dessins resteront éternels. Ils ont traversé les frontières. Aujourd’hui, des milliers d‘anonymes ont respecté une minute de silence en votre honneur en l’honneur de la liberté de la presse. A travers vous, c’est l’impertinence l’envie de parler de tout sans ambages. Vous ne preniez pas de pincettes. Vous avez caricaturé Mahomet, le Pape, nos politiques. Vous défendiez la tolérance et l’anticléricalisme. Vous n’aviez pas de limites, votre seule limite aujourd’hui c’est de n’être plus parmi nous. Vous avez gagné le paradis des dessinateurs, des caricaturistes et des journalistes. Les anges vous sourient et vous leur redonnez leur sourire. Personne ne vous oubliera. Vos esquisses, vos dessins, vos caricatures continueront…

View original post 542 mots de plus

Publicités