Teliam Vore : un univers de dark fantasy foisonnant

Aurterre, La Cité des Arches, Nirinèce, Lazirac, Camaieu, tous ces noms mystérieux évoquent l’univers merveilleux et fantastique de Teliam Vore. Dans ces lieux empreints parfois de mysticisme et de magie, on rencontre des mercenaires, des mages (miroitistes, thermogènes, matiéristes), des primats, des légats, des héros mythiques (Salven, Damnis, Teliam Vore), des créatures fantasmagoriques (blasphèmes, rebuts).

Blaspheme_by_Chimeres_Mirinar

Tous ces personnages hauts en couleur disposent d’un passé et d’un caractère affirmé. Leur histoire personnelle est dévoilée au gré des différentes intrigues. Ces éléments psychologiques nous aident à les cerner et à les comprendre. Ils participent à l’humanisation de cet univers sombre et impitoyable où le chaos règne en maître. Distillés au fil des chapitres, ils créent des effets de surprise. Cette richesse de détails apporte une existence réelle à chacun d’entre eux. Le secret entoure la vie de ces héros et nous mène jusqu’au dénouement de ce livre.

Cette dimension instaure un certain suspense. L’écriture efficace et rapide emporte le lecteur dans cette atmosphère semée d’embûches. Peu à peu, il se prend au jeu et se fond dans ce monde parallèle dont il veut décrypter le sens. Happé, il cherche lui aussi à découvrir la vérité. Cette densité peut parfois dérouter mais elle nous donne toujours envie d’en savoir plus et d’évoluer aux côtés de ces héros caractériels au grand cœur.

Teliam Vore en quelques mots…

Elsy Valnitier mercenaire de renom offre les services de son agence à l’Etat. Elle participe à la sécurisation d’Aurterre lors du pèlerinage  des Murasquiens organisé pendant les festivités du Rituel de la Lumière. Cette mission s’avère être un véritable fiasco lorsque les sectateurs invoquent un monstre dont la capacité de destruction semble insatiable. Suite à ces évènements tragiques, Elsy et ses acolytes sont considérés comme persona non grata. Quant à Salven, il décide de séparer Aucterre de l’Etat des Arches.  Ce retournement de situation oblige Elsy et toute l’équipe qui l’avait accompagnée à rentrer d’urgence à Nirinèce.

Attaquée de toutes parts par des monstres dont l’origine n’est pas encore déterminée, Nirinèce  est à ce moment-là en train de vivre un cauchemar. Très vite ces créatures dont le seul but est de tout détruire sur leur passage sont appelées blasphèmes par la population. Cette situation apocalyptique amène Elsy et toute sa troupe à relever une autre mission. Ils vont devoir affronter Teliam Vore. Ils ne sont pas au bout de leur surprise. Chaque jour, ils vont côtoyer un monde toujours plus chaotique habité par la mort et la décrépitude.

Damnis, Salven et Téliam Vore de l’amitié à la désunion.

 Salven, Damnis et Teliam Vore ont combattu à la guerre de Loffrieu. Amis, ils ont livrés bataille contre un ennemi commun et pour l’honneur de leur cité. Auréolés par la victoire de cette guerre, ils ont été considérés comme des héros. Inséparables, ils vaquent chacun à leurs occupations. Salven est nommé légat d’Aucterre, Damnis dirige la capitale et demeure un des maillon central de l’Etat et Téliam Vore est dévoré par son ambition. Les amis d’antan sont séparés quitte à devenir ennemi. A travers cette amitié virile, ces personnages se sont réalisés et ont eu chacun un destin hors du commun. Ces souvenirs apparaissent d’un autre temps. Leur évocation s’apparente à de la nostalgie. Cette période idéale semble révolue, le présent se révèle bien plus compliqué.

Salven, leader incontesté régit sa province d’une main de fer. Bien qu’adulé, il exerce son pouvoir d’une manière qu’on pourrait qualifiée de dictatoriale (des figurines le représentent  comme un héros, des livres mentionnent ses faits d’armes et valorisent son image de guerrier conquérant). Son fils représente l’archétype de l’esprit en formation qu’il faut contrôler. Ce devoir de manipulation n’est fait que pour la pérennité de la cité.

Damnis, figure tutélaire règne en maître sur Nirinèce. Son pouvoir qu’il considère comme tout puissant est court-circuité par l’appareil de l’Etat et le gouvernement des ministres comme Latima. Parfois paranoïaque, il est pourtant l’un des seuls à accorder son entière confiance à Elsy. Ce choix montre qu’il est pragmatique et conscient que son pouvoir ne tient qu’à un fil à une époque où sa politique est fortement mise en cause. Il s’est aussi dit intelligemment qu’il fallait mieux soutenir Elsy que l’avoir contre lui.

Téliam Vore, héros éponyme est devenu fou. Enfermé dans le Château de Camaieu et plus précisément dans l’Olguéron, il s’est transformé lentement en un monstre. Sa folie et sa haine  l’ont poussé à concevoir des blasphèmes. Englué dans cette colère infinie, il ne pense qu’à se venger et  à  détruire le monde dont il est issu. Rongé de l’intérieur, il court à sa propre perte. Mage talentueux, il utilise ses pouvoirs pour assouvir des plans diaboliques. On peut dire qu’il est passé de la lumière à l’ombre. Ce personnage complexe demeure mystérieux jusqu’à la fin.

Ces trois personnages que l’on aperçoit à divers moments de l’histoire sont la preuve qu’une amitié même très forte peut se déliter au fil du temps si les hommes n’évoluent pas dans la même direction.  N’est-ce pas le propre de toute relation humaine ?

Damnis_de_Mirinece_by_Chimeres_MirinarTeliam_Vore_by_Chimeres_Mirinar Salven_d__Aurterre_by_Chimeres_Mirinar

 Elsy et Elodianne : les meilleures ennemies

Elsy  Valnitier et Elodianne Amdelin ont été élevées ensemble comme deux sœurs par les parents d’Elsy. A la fois complices et rivales, elles sont toutes les deux fières de leur parcours. Leurs chemins se sont un peu séparés à l’adolescence. Elodianne est entrée à l’école de magie alors qu’Elsy trainait dans les bas fonds de Nirinèce (quartiers ouest). C’est à cette période qu’elle rencontre Basilien et épouse la carrière de mercenaire. A la fois différentes et complémentaires, elles trouvent chacune à leur manière une façon de rechercher la vérité. Elsy choisit des méthodes violentes à la limite de la légalité voire totalement illégales. Elodianne agit dans le camp du respect des lois de l’Etat. Elle gagne ses galons au gré de ses progrès en magie.

Ces filles avec leur langue bien pendue et leur caractère bien trempé vivent leur vie comme elles l’entendent. Amies, elles ne sont jamais loin l’une de l’autre. Elles s’aiment autant qu’elles se détestent. C’est peut-être leur force. Elles rivalisent parfois d’égocentrisme pour s’imposer. Cette relation spéciale est relatée tout au long de l’histoire. Main dans la main, elles luttent pour évincer Téliam Vore. Ce lien demeure ambigu mais rappelle aussi que l’amitié est l’un des piliers de chacune de ses intrigues.

Elodianne_Amdelin_by_Chimeres_Mirinar

ELSY ET ELODIANNE

Eldée, Amaranthe, Noélien et Laudane : une amitié au service du mal

 Ces quatre compères  se sont sentis rejetés, humiliés et abandonnés. Ils sont animés par un sentiment de revanche et de vengeance. Grâce à leur pratique des sorts et leur fluide magique, ils réunissent leur pouvoir afin de mettre le monde à genou. A travers, le monde miroir dont ils maîtrisent le fonctionnement. Ils allient leurs forces afin de produire des créatures toujours plus résistantes dont les capacités dépassent l’entendement. Noélien a suivi des études de magie. Lors de son cursus il a même croisé la routé d’Elodianne avce qui il a des comptes à régler. Cette rage de vaincre  s’illustre par la violence de ses propos et de ces actes. Son plan le désolidarise de ses amis. Rien ne l’arrêtera, il ira jusqu’au bout quoiqu’il se passe. Laudane et Amaranthe sont jumelles. Elles se complètent. L’une a appris la magie sur le tard l’autre n’est pas douée dans ce domaine. Laudane et Eldée se comprennent et ont un caractère similaire.

L’amitié représente une pierre angulaire sur laquelle se construit le roman page après page.

Cet univers de dark fantasy foisonnant recèle pleins  de trésors. Cette richesse prouve que les deux auteurs Raphaêl Lafarge et Vincent Mondiot se sont nourris de science fiction, de littérature fantastique et d’heroic fantasy. Outre ces connaissances des codes littéraires qu’ils se sont appropriés, ils ont su inventer un monde qui leur est propre et construit sur des valeurs humanistes. Créatifs, ils ont apporté leur touche personnelle afin de produire un récit original. Ce monde parallèle est empreint de réalisme lorsqu’ils abordent la question politique. Entre humour et ironie, ils distillent leur avis lorsqu’ils traitent les sujets de société (révolutions, mode de gouvernance, rôles des dirigeants). Ces thèmes universels procurent de la profondeur à la narration. Ils révèlent  un travail d’écriture complet et une maîtrise des différents niveaux de langues. Si l’immersion apparaît délicate au départ, on se retrouve plongée dans l’histoire. On ne voudrait manquer pour rien au monde le destin de chaque personnage.  A la fin du roman, certaines énigmes restent malgré tout  irrésolues.

Cette atmosphère encore tendue et incertaine nous ne donne pas toutes les réponses. La suite comblera peut-être nos incertitudes et notre questionnement.

Entre action et réflexion, Raphaël  Lafarge et Vincent Mondiot proposent une œuvre à quatre mains aboutie. Ces deux artistes ont réussi à combiner leur univers avec brio et passion pour nous livrer une histoire palpitante riche en péripéties et en émotion.

Un bon présage pour la suite … A suivre

Pour découvrir ce monde merveilleux rendez-vous  sur le site les chimères de Nirinar

Pour découvrir l’univers de Raphaël Lafarge c’est aussi sur  Pantagrame que vous  le trouverez

Tous à vos clavier…

Jessica Staffe

Publicités