Le 9 mai 2013 : la 27ème journée de l’Europe sous le signe de l’année des citoyens

Le 9 mai 1950, Robert Schuman, ministre des affaires étrangères proclame la déclaration Schuman.  Historique, elle symbolise les prémices de la CECA et de la CEE.   Fondatrice, elle a posé les premières pierres de l’édifice européen toujours en construction aujourd’hui.

Un peu d’Histoire….

A l’Instar de Jean Monnet, Robert Schuman est considéré comme un des pères fondateurs de L’Union Européenne. Soucieux de rapprocher des pays qui se sont tant déchirés  au 20ème siècle, il propose de les unir dans la Communauté Européenne du  Charbon et de l’Acier (CECA).Cette organisation constituée de six membres (France, Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas, Luxembourg) se fonde sur  la collaboration et l’échange du charbon et de l’acier. Ces deux minerais sont deux sources d’énergies très prisés par l’industrie. Cette première union est accompagnée de réussite. Elle participe à la renaissance industrielle et économique  de l’Europe et commence son action en 1951. Ce premier jalon s’est construit sur l’amitié franco-allemande retrouvée. Des lors ces deux membres actifs seront les moteurs de la construction de l’Union Européenne.

6 ans plus tard, le traité de Rome confirmera cette volonté.  Signé en mars 1957, ce texte formule la création de la Communauté Economique Européenne (CEE).

Aujourd’hui,  L’Europe s’est élargit. Elle se cherche. Il reste encore à instaurer  une politique commune respectueuse de l’identité de chaque pays pour que  chacun se trouve et ne rejette pas cette belle philosophie.

La journée de L’Europe rappelle cet héritage tout en proposant à chacun de redécouvrir par divers évènements, l’histoire de l’Europe mais aussi les enjeux contemporains qui la traverse. Cette année la 27ème journée de l’Europe est sous le signe de l’année européenne des citoyens.

 « L’enjeu c’est l’Europe »  pour la 27ème journée de l’Europe

Le mot d’ordre  de cette journée «Parce que l’enjeu c’est l’Europe, parce qu’il s’agit de vous » montre que chaque citoyen a sa place dans la construction européenne. Il s’agit simplement de s’engager et d’en comprendre les multiples enjeux afin de la rendre plus humaniste et plus efficace. Chacun doit se sentir concerner et se sentir européen.

Le thème de cette année 2013 est  l’année européenne des citoyens. Pendant un an des manifestations sont organisées  pour mettre  cet aspect en avant. Qu’est qu’être européen aujourd’hui ? De nombreux débats, concerts et expositions célèbrent cette année.

L ‘Education nationale joue un rôle. A chaque niveau l’Europe apparaît dans les programmes scolaires. Cette ouverture à la citoyenneté se fait dès le plus jeune âge. Cet enseignement familiarise les élèves à la construction européenne.

Les Institutions européennes à Bruxelles et à Strasbourg ouvrent leurs portes et proposent divers ateliers ludiques pour former les «futures consciences européennes» et les  acteurs de demain.

«Unie dans la diversité», c’est  la devise  de l’Union Européenne. La citoyenneté est au cœur de cette citation. La diversité est aussi la clé de la réussite de cette construction.  Il y a 50 ans qui auraientt cru que La Pologne, L’Allemagne, le Portugal, L’Espagne, l’Italie partageraient la même devise.  Aujourd’hui c’est chose faite. Même s’ils restent beaucoup à faire, l’essentiel est déjà construit.

L’Europe c’est nous!: un portrait multiculturel de l’Europe

Le photographe Uwe Ommer et la journaliste Régine Feldgen ont parcouru le continent européen. Lors  de cette aventure humaine, ils ont rencontré des familles d’ados. Ces différents rendez-vous évoquent l’espoir, le ressenti de deux générations. Les deux ont connu l’Europe mais d’une façon différente. La génération d’ados trouve par exemple normal d’utiliser l’euro et de passer les frontières facilement alors que certains parents regrettent l’époque du franc et de toutes les autres monnaies.

Il a été beaucoup question d’identité et de sentiment européen. Qu’est-ce qu’être européen pour ces deux générations ? Comment vivent-ils l’Europe au quotidien? Se sentent-ils européens ? Comment se manifeste cette appartenance, si elle existe ? Comment envisagent-ils l’Europe du futur ?  Ce photographe et cette journaliste se sont posés toutes ces questions. Elles ont trouvé leurs réponses dans l’exposition «L’Europe c’est nous».  Elle se compose de portraits et de témoignages. Chacun des clichés s’attachent à illustrer un pan de l’Europe. Ils montrent qu’elle est multiple et unique et que chacun peut y trouver sa place en tant que citoyen. «L’Europe c’est nous » questionne l’Europe de demain. Une Europe qui s’élargit.  Au 1er juillet 2013, l’Europe comptera 28 membres. La Croatie rentrera fièrement dans cet ensemble.

Le 9 mai est une date symbolique pour l’histoire de la construction européenne. Depuis plus d’un quart de siècle, ce jour rappelle l’engagement de chaque pays membre dans ce long processus d’intégration. La citoyenneté est au cœur du projet européen, l’année européenne de la citoyenneté renforce cette idée et cherche à créer un véritable consensus entre les diverses entités.

En temps de crise, l’identité de l’Europe reste questionnée.

Jessica Staffe

Publicités