Musée du Louvre Lens : un projet culturel fondé sur la renaissance d’une ville

louvrelens-300x253

Louvre Lens

Le Centre Pompidou Metz représente une réussite de la décentralisation culturelle. Le Louvre Lens apporte une nouvelle pierre à cet édifice. Le but de ces expériences est de permettre au plus grand nombre d’avoir accès à la culture. L’ouverture de cette antenne dans une région minière sinistrée par le chômage correspond à un espoir.  Ce regain d’activité a pour but de relancer l’économie locale. Ce projet de grande envergure a été décidé par Jacques Chirac en 2004. Aujourd’hui, il est inauguré par François Hollande. Les majorités politiques passent mais les projets culturels demeurent.

Le Louvre Lens : la culture comme ambition

Aux côtés d’Aurélie FiIlipetti, de Jacques Lang, de Jean Jacques Aillagon et Renaud Donnedieu  de Vabres, François Hollande célèbre  en ce  Jour de la  Sainte Barbe (sainte patronne des mineurs), la renaissance du bassin minier touchée par la crise. Les premiers visiteurs découvriront cette œuvre architecturale le 12 décembre. Ce musée a toute sa place dans le paysage culturel français. La galerie du Temps dont l’accès reste gratuit au moins pendant un an rend hommage à l’Histoire de l’art. Elle  passe une vingtième de siècle au peigne fin. Des œuvres antiques y sont exposés autant que des peintures du 19ème siècle.  Prêté par le musée du Louvre est «La liberté guidant le peuple » de Delacroix y serre exposée pendant un an.

Ce tableau incarne l’espoir né de la révolution de 1830. Aujourd’hui nous en sommes loin. Le Louvre Lens n’est pas une révolution en soi mais elle participe bel et bel à la transformation de la région nordiste.

Le Louvre Lens : une Odyssée culturelle et économique

Outre la fréquentation estimée à 700 000 visiteurs la première année et 500 000 les années suivantes, cette initiative compte dynamiser toute la région au delà des frontières de Lens. Les commerces, les hôtels et les restaurants devraient profiter de cette manne touristique.  Les villes aux alentours pourraient aussi y trouver leur compte.  Le choix de Lens n’est pas anodin. Non loin de la Belgique et de Paris, son emplacement est stratégique. Il attirera sûrement autant la population locale désireuse de s’intéresser à la culture, que les touristes nationaux et internationaux. Le Louvre reste une marque de fabrique incontournable. L’implanter dans le Nord de la  France s’apparente à une chance et un atout pour cette région en recherche de son avenir. Le Président de la République reconnaît cet apport : « Ouvrir les portes de l’art, tout en contribuant à la vitalité d’un territoire, telle est l’ambition du Louvre-Lens ». Cette nouvelle aventure apparaît comme une Odyssée culturelle. La première exposition temporaire est consacrée à la Sainte Anne de Léonard de Vinci. Cet èvènement avait déjà séduit un large public cette année au Louvre. Grâce à cette valeur sûre le Louvre Lens cherche à doper sa fréquentation.

Tout comme ses prédécesseurs François Hollande veut donner une image culturelle à son quinquénat. Par cet ancrage, il se place dans les pas de son célèbre mentor François Mitterrand. Cette inauguration symbolise autant une aubaine pour la ville de Lens que  pour le chef de l’Etat.

Jessica Staffe

Publicités