We fight censorship: RSF lutte contre la censure sur Internet

 We fightcensorship.org

We fightcensorship.org

L’ ONG Reporters Sans Frontières a lancé la plateforme we fight censorship le mardi 27 novembre 2012.

Cette initiative vise à combattre la censure sur Internet. A l’instar de ce qu’a fait Wikileaks, RSF cherche à donner une meilleure visibilité à des contenus web : vidéos,  musique, œuvres, textes, dessins de presse dont la diffusion est limitée ou carrément  oubliésà cause de la censure.

Wefightcensorship : internet doit rester un espace de liberté

Grâce à cet espace de liberté  cette association permet à des combats peu ou pas médiatisés d’être connus par les citoyens. Cette activité montre bien que l’engagement de Reporters sans Frontières s’adapte aux nouvelles technologies. Avec les révolutions arabes, nous avons pu voir que les médias sociaux, les blogs et internet en général représentaient un enjeu pour la défense de la liberté d’expression. Par le contrôle, ce moyen d’expression devient une arme pour un régime dictatorial soucieux  d’imposer son pouvoir. En interdisant leurs accès, ils empêchent les internautes d’être en contact avec le monde extérieur. Il est donc important de se mobiliser pour qu’internet soit un lieu où la liberté de s’exprimer est respectée quelque soit les idées pour lesquelles nous nous engageons.

Wefightcensorship.org : des contenus informatifs deviennent visibles

Chaque citoyen peut envoyer les documents qu’il souhaite. Il  le met en ligne sur une page dédiée. Un comité éditorial  l’étudie afin de l’enrichir d’un texte et d’une présentation de l’auteur. Cette mise en contexte  participe à  la mise en valeur informative du contenu. Elle donne l’occasion à l’internaute de s’informer différemment et s’ouvrir à des causes non couvertes par les médias traditionnels. Cette plateforme a donc un  rôle éducatif. L’internaute devient acteur de ce qu’il voit lit ou écoute. Il prend conscience de l’importance et du  rôle de RSF dans la lutte contre la censure. Son regard sur le monde évolue. Il comprend ainsi que la lutte quotidienne a un but et qu’aucune action n’est vaine.

Par la compilation de ces  connaissances, ce site propose des dossiers classés par pays. Cette somme de savoirs s’ajoute aux documents déjà visibles sur le site de RSF.

Wefightcensorship.org : un outil efficacee pour lutter contre la censure

Selon Christophe Deloire directeur de  l’ONG «  Reporters sans Frontières propose ainsi un outil de dissuasion pour inciter les États et autres pouvoirs à respecter la liberté de l’information ». Pour lui Wefightcensorship renforce l’effet Streisand. Cette publication d’informations volontairement oubliées par les autres sources donne à cette information une importance qu’elle n’aurait pas vu autrement. Ainsi, le public paraît moins indifférent à ces thèmes peu porteurs habituellement. En passant outre la censure, cette structure offre la possibilité à ces documents d’être vus par le monde entier. Cet effet de contournement agit comme un catalyseur selon Christophe Deloire : « Nous souhaitons démontrer que priver l’auteur d’un article de sa liberté, saisir des exemplaires d’un journal ou bloquer l’accès à un site d’hébergement vidéo n’empêchera pas à ces contenus de faire le tour du monde ».

Pour aider les cyber militants à combattre, il met à leur disposition un Kit de survie. Grâce à lui, Ils luttent efficacement contre les outils de censure mis en place par les gouvernements non démocratiques. Cet outil leur donne la possibilité de crypter leurs données et de créer un réseau virtuel privé (Virtual Private Networks).

Le site n’est pour l’instant disponible qu’en français et en anglais. Pour le  développer dans d’autres langues wefightcensorship a besoin de bénévoles.

Wefightcensorship contribue à élargir le combat de Reporters sans frontières. La liberté d’Internet demeure un enjeu pour que ce média reste un outil où la censure n’a pas sa place. Ce combat de longue haleine ne fait que commencer

Jessica Staffe

Publicités